Crises bancaires explications

  Le manque de confiance entre les différentes banques privées apparaît quand il y a un doute sur la capacité d'une banque privée à équilibrer les transfères d'argent vers les autres banques au niveau de la Banque Centrale.

 Chaque banque privée  possède un compte à la banque centrale en monnaie légale (monnaie fiduciairre).

  A un moment de la journée, les échanges qui existent entre les différents comptes de clients des banques privées doivent équilibrés. Cette opération est réalisé dans la chambre de compensation par la Banque centrale.

  En cas de déséquilibre, une compensation en argent légale doivent être réalisée sans quoi une des banques  est perdante.

  Si une des banques n'a pas suffisamment d'argent légale , elle peut l'emprunter à la Banque centrale, mais elle doit payer des intérêts ( taux d’intérêt directeur )  

 Si celle-ci n'a pas des garanties valables à donner à la Banque centrale pour obtenir de l'argent légal, pour compenser les échanges, la confiance en cette banque disparaît et une crise majeur peut apparaître si la banque est une banque influente sur les marches. (too big too fail)

 

Pour éviter cette situation les Banques Centrales demandent aux banques privées de respecter des règles  prudentielles définies par le Comité de Bâle (Bâle II Bâle III)

Pour information,  un taux d’intérêt  négatif au niveau de la Banque Centrale pénalise la banque privée si elle possède de l'argent sur son compte (la  quantité d'argent diminue).

 

Cette solution est définie par la Banque centrale pour que les banques privées organisent plus de crédit pour que l'économie tourne.

 

+32486604423

©2018 by Didier Loyens. Proudly created with Wix.com